Remerciements

A la Fondation Montes Alti sans le soutien de laquelle, ce document n’aurait pas pu voir le jour.

La rédaction de ce mémoire ne pouvait se faire que sur les bases de mon expérience d’élève puis de ma carrière professionnelle d’instituteur, de directeur d’école, de formateur.

Il contient mes convictions d’aujourd’hui.
Chaque jour le monde évolue, chaque jour je découvre, chaque jour j’apprends.

L’Ecole Aujourd’hui ne sera et ne restera « l’école d’aujourd’hui » qu’à la condition que le projet soit pensé comme une entité vivante, dynamique qui se repense et se régénère en permanence.

Pour cela il faut oser, parce qu’on pense avoir raison, créer pour que nos rêves deviennent réalité et se remettre en question parce que tout change en permanence.

Mes remerciements vont d’abord à ma mère qui m’a témoigné de l’amour et une confiance illimités. Elle m’a permis d’oser.

Mes remerciements vont également à M. Henri Moser, mon premier « directeur », qui m’a fait confiance au tout début de ma carrière et m’a accompagné sur le long terme. Il est devenu pour moi un ami.
Michael Huberman (professeur à l’Université de Genève) et Robert Hacco (avec qui nous avons fondé l’Ecole Active de Malagnou en 1972), qui m’ont donné l’occasion de vivre une aventure extraordinaire dans le cadre de la pédagogie active et de créer ensuite le Centre d’Echanges Pédagogiques, en collaboration avec M. Henri Moser.

Ariane Ferrière, co-fondatrice de l’Ecole Active et collègue durant 27 ans, avec qui j’ai partagé de très riches moments et pour qui j’ai beaucoup d’admiration.

Catherine Firmenich (directrice de l’école La Découverte) dont j’ai eu les trois enfants en tant qu’élèves, avec qui j’ai fondé l’Institut de Formation Pédagogique (IFP) et avec qui j’ai collaboré au développement de l’école La Découverte.

Sean Power (Directeur de l’Institut Florimont et Président de l’AGEP). Un directeur, un président exceptionnels et un ami.