Index de l'article

La pratique de la philosophie à Genève : état des lieux

A Genève, l’histoire de la pratique de la philosophie en classe a débuté avec une enseignante de l’Ecole active de Malagnou, Paule Watteau. Elle était parvenue à se procurer le matériel de Matthew Lipman (alors inexistant en suisse) et elle menait des ateliers de philosophie en classe avec ses élèves de 9 ans. A l’époque, elle était la seule à faire cela. 

Puis, suite à une conférence de Michel Sasseville en 1998 à Lausanne, quelques personnes se sont réunies pour créer une association dont le mandat est de promouvoir la pratique du dialogue philosophique en communauté de recherche. L’association proPhilo voit alors le jour, dont Paule Watteau sera la présidente pendant plusieurs années. Le travail des bénévoles s’organise d’abord autour de quelques formations avec Michel Sasseville et sur la diffusion de matériel pédagogique. Chemin faisant, l’Association proPhilo offre aujourd’hui divers services: formation, accompagnement, pratique de dialogue philosophique, cours sur les fondements philosophiques, échange de pratique, etc.

Un partenariat entre proPhilo et l’IFP au début des années 2000 a permis de rendre de plus en plus accessible la pratique du dialogue philosophique aux enseignants des écoles privées de Genève. Rapidement, plusieurs d’entre eux ont souhaité intégrer cette pratique dans leur enseignement. A ce jour, une dizaine d’écoles privées à Genève pratiquent régulièrement la philosophie avec leurs élèves et ce, depuis plusieurs années déjà. Certaines d’entre elles proposent des ateliers philosophiques à leurs élèves tout au long du curriculum.

En 2005, Paule Watteau est contactée par le DIP pour offrir un cours sur la pratique de la philosophie en classe au département de la formation continue. Quelques professeurs des écoles primaires de l’enseignement publique sont initiés alors pour la première fois à cette idée de faire philosopher les enfants de la république. Suite au décès en 2007 de Mme Watteau, le cours est repris par Alexandre Herriger en 2008. Il est encore aujourd’hui dans le catalogue de formation continue et, chaque année, plusieurs établissements font la demande d’une formation à la pratique du dialogue philosophique. A ce jour, M. Herriger a répondu à plus d’une vingtaine de demandes de formation d’établissements primaires de l’enseignement publique et il travaille actuellement avec 3 cycles dans lesquels la pratique de la philosophie est intégrée dans l’enseignement.