Index de l'article

Inclusion / Enseignement spécialisé, comment ça s’articule ?

Dans le paradigme de l’éducation inclusive, tous les enfants et adolescents sont admis dans l’école de leur quartier. L’inscription se fait sur la base d’âge, de plein droit. Mais actuellement, il existe de nombreuses institutions spécialisées dont le personnel est particulièrement compétent pour offrir un enseignement spécifique adapté aux difficultés rencontrées par certains jeunes. Il conviendra alors de transférer ces compétences dans l’éducation ordinaire. En Nouvelle-Zélande, par exemple, des enseignants experts sortent des écoles spécialisées à la demande d’enseignants « ordinaires », afin de les épauler dans l’accompagnement d’un élève à besoins particuliers. Ainsi, une fois par semaine, le professeur de classe et l’auxiliaire (teacher aide) bénéficient d’un regard extérieur, qualifié et d’un accès à des méthodes pédagogiques adaptées à l’enfant (Teacher Outreach Service, Auckland).

Dans certains pays du monde (Canada, Italie), presque tous les établissements spécialisés ont fermé pour pouvoir accompagner les jeunes directement dans les écoles ordinaires. En Italie, par exemple, 75 000 enseignants de soutien, co-titulaires de la classe avec le professeur « ordinaire », ont en charge 140 000 élèves handicapés4.


Références : 

4 MUSSET Marie et THIBERT Rémi (2010), « Ecole et Handicap : de la séparation à l’inclusion des enfants en situation de handicap. » Dossier d’actualité de la VST, n° 52, mars. http://www.inrp.fr/vst/LettreVST/52-mars-2010.php