Index de l'article

La typologie des « profils d’apprentissage »

combinatoire des profils 1

Basée sur l’observation empirique des préférences individuelles de fonctionnement pour l’apprentissage, cette typologie organise en arborescence les paramètres propres à chacune des étapes. Les combinaisons de ces différents paramètres définissent des profils mentaux d’apprentissage.

Mis en évidence à travers l’observation d’acquisition des matières scolaires ou académiques, ces profils sont en réalité à l’œuvre de façon permanente dans notre quotidien. Le cerveau considère chaque instant, chaque événement comme une nouveauté et l’appréhende sous le même angle. Quel que soit l’environnement dans lequel se trouve une personne, son âge ou son niveau de compétence, son profil reste identique.

Préférences de perception :

G - globale : connaître la finalité avant de s’engager dans une tâche
L - linéaire : s’engager dans une tâche avant d’en connaître la finalité
V - visuelle : disposer d’un support pour voir de quoi il s’agit (photo, schéma, croquis, esquisse)
A - auditive : recevoir des explications orales pour entendre ce dont il s’agit (cours, dialogue)
K - kinesthésique : ressentir du confort et de l’intérêt pour entrer en matière (tranquillité, amabilité, correspondance avec ses passions)

Paramètres d’évocation :

1 reproduction : le cerveau enregistre fidèlement la réalité, il fait référence à des objets concrets, à des expériences connus, il cherche l’UTILITE de l’information reçue. La personne veut « savoir à quoi ça sert ? »
2 représentation : le cerveau note chaque détail, fait référence à des processus de travail, recherche la JUSTESSE et la JUSTICE dans l’information à traiter. La personne veut « savoir comment faire ».
3 conceptualisation : le cerveau extrait l’idée générale, crée des liens, cherche le sens et la LOGIQUE. La personne veut « comprendre pourquoi faire ».
4 interprétation : le cerveau interprète la réalité, la transforme à sa manière, doit manifester une DIFFERENCE. La personne veut « faire autrement »

Images mentales :

V - visuelle : le cerveau crée un souvenir à regarder. Il garde les couleurs, les formes, les silhouettes. La personne « voit de quoi il s’agit ».
A - auditive : le cerveau crée un souvenir à écouter. Il garde les sons, les intonations des voix, les mots et les discours reçus. La personne connaît le sujet quand « ça lui parle ».
K - kinesthésique : le cerveau crée un souvenir ressenti, il garde les impressions, les sensations. La personne « sent que c’est de cela dont il s’agit ».

Préférences de restitution :

V - visuelle : la personne veut donner à voir. Elle est plus à l’aise dans les examens écrits, les restitutions à distance.
A - auditive : la personne veut donner à entendre. Elle est plus à l’aise dans les examens oraux, les restitutions dans le dialogue.
K - kinesthésique : la personne veut démontrer. Elle est plus à l’aise dans une exécution personnelle (danse, chant, création manuelle, expression individuelle).