Avant de choisir une plateforme d'apprentissage en ligne

Par Kalliopi Benetos, PhD, TECFA, Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation, Université de Genève

Une plateforme pédagogique en ligne (LMS pour Learning Management System) (que l’on nomme également Espace ou plateforme de travail ou d’enseignement à distance) est un logiciel permettant de créer et de partager des documents d’enseignement et d’apprentissage à travers Internet. Il y a un grand nombre de LMS à disposition soit “propriétaires” soit en “open source”. Le choix de la meilleure formule peut sembler difficile. Quelques questions précises peuvent permettre de cerner les critères de sélection.

 

LMS Support

Quels sont les objectifs visés ?

La première chose à faire est de préciser les objectifs que vous vous donnez en installant un LMS (ou en décidant d’en changer s’il en existe déjà un).

Ces objectifs peuvent être dictés par des besoins immédiats ou prévisionnels. Ils peuvent traduire un projet d’amélioration de l’organisation du travail, de la gestion du temps et de l’évaluation des tâches accomplies ou encore viser à un changement dans la gestion pédagogique (passer du présentiel à l’enseignement à distance), à une modification des pratiques. Tous les acteurs (direction, enseignants, éducateurs, étudiants ou élèves...) doivent être pris en considération dans la définition de ces objectifs.

Qui sont les acteurs impliqués ? 

Tout processus de choix devrait être orienté par une analyse des besoins préalables de l’ensemble des acteurs impliqués. Certains besoins peuvent être difficiles à cerner ou à prévoir, toutefois cela permettra une approche plus systématique dans la comparaison entre différents environnements et le décryptage de leurs nombreuses caractéristiques et options proposées afin de cibler les plus adéquats.

Quels sont les divers besoins ? 

Des acteurs différents peuvent avoir des besoins différents étant dans des contextes différents. Un enseignant peut avoir une centaine d’étudiants dans trois différentes classes une fois par semaine durant toute l’année, quand un autre sera en charge d’un groupe de douze élèves pendant quinze jours dans le cadre d’un cours intensif. Les besoins quant à l’organisation du cours, le suivi et les évaluations vont être résolument différents. Les activités hebdomadaires des classes du grand groupe d’élèves pourraient être principalement de type présentations de contenus sous forme de cours, lectures à faire, exercices divers et questionnaires. Le petit groupe intensif sur quinze jours effectuerait peut-être des travaux de groupes, réaliserait des projets collaboratifs autour de cas d’études. Un LMS proposant une structure séquentielle (par semaines) sera adapté au premier cas mais ne fonctionnerait que difficilement avec le second qui nécessite de gérer des séquences itératives et des espaces de travail collaboratif.

Observez le flux de travail de chaque acteur. Qu'est-ce qui fonctionne bien et qu’est-ce qui ne fonctionne pas ? Par exemple est-ce que les collaborateurs ont besoin ou non d’un calendrier partagé ? Comment assurent-ils le suivi du travail des étudiants et comment l’évaluent-ils ? Quels types d’activités proposent-ils aux étudiants et comment les gèrent-ils (Travail de groupe, exercices, quiz, évaluation par les pairs) ? Est-ce que les fonctionnalités et les services du LMS correspondent aux activités envisagées ? Comment sont organisées les activités d’enseignement dans votre institution : bien en avance et ont lieu régulièrement ; à la demande dans des délais courts ? Dans le premier cas il faudra pouvoir dupliquer un contenu facilement, dans le second être capable de faire des adaptations rapidement. Les grandes institutions tireront certainement les meilleurs bénéfices d’un environnement dont les fonctionnalités offrent des moyens d’inscriptions faciles, un classement efficace des groupes et des cours et permettent à l’administration, aux enseignants et aux étudiants d’avoir accès aux informations sous une forme correspondant à leurs rôles respectifs. Pour un cours de quinze jours il peut être suffisant (au moins à court terme) de gérer l’ensemble à partir d’une simple base de données et du mail.

Le fait d’identifier aussi précisément que possible les divers besoins devrait permettre de dresser une liste relativement exhaustive des fonctionnalités à prioriser dans le choix d’un LMS et également une indication claire de ce que souhaitent les usagers de celui-ci et de leur motivation à l’utiliser.dans le choix d’un LMS et également une indication claire de ce que souhaitent les usagers de celui-ci et de leur motivation à l’utiliser.

Quelles sont les attentes et motivations collectives et individuelles ?

Au moment de définir les besoins, soyez attentif à divers éléments. De qui viennent les demandes et qui d’autre celles-ci vont impacter ? Il peut s’agir de personnes ou de groupes différents et cela peut fortement influer sur la dimension d’accueil et d’usage effectif du nouveau LMS.

Le professeur enseignant à de nombreuses classes de grands groupes dans une matière déterminée peut être séduit par les fonctionnalités d’administration des cours (Duplication des cours, inscriptions automatiques, bulletin de notes, suivi d’activités) et prendra le temps nécessaire à maîtriser ces fonctionnalités quelquefois complexes. Celui qui donne un cours intensif de quinze jours ne trouvera probablement pas son compte en termes de retour sur investissement quant au temps nécessaire à l’appropriation de l’outil.

La motivation de cet enseignant résidera plutôt dans la capacité du système à gérer la complexité des activités d’apprentissage et des interactions des élèves (fil de discussion, création de groupes, espaces partagés, ajouts et consultation simples pour l’enseignant et les élèves de ressources diverses).

Dans quelle mesure le LMS va-t-il favoriser ou au contraire freiner les bonnes pratiques actuelles ou la mise en place de nouvelles pratiques que votre institution souhaite voir se développer ? Les LMS sont élaborés à partir de modèles d’enseignement particuliers et peuvent favoriser ou non certaines pratiques pédagogiques. Leur usage peut même remettre en question les pratiques de certains ou même d’une institution. Assurez-vous de l’adéquation entre le design du LMS et vos pratiques ou votre prospective et celle de votre institution.

De quelle formation et de quel accompagnement vont avoir besoin les collaborateurs impliqués ? 

Il est important de déterminer le niveau de compétences informatiques (littéracie numérique, digital literacy) requis pour que les collaborateurs concernés profitent de la mise en place du LMS et les actions à mettre en place pour eux. Quel est le support technique offert directement par le LMS lui-même ? Quelles formations devront suivre les administrateurs, les enseignants, les élèves pour utiliser efficacement le nouveau LMS et y adapter leurs pratiques, comment ces formations leur seront-t-elles dispensées ?

Comment le LMS va-t-il être financé ainsi que sa maintenance ?

Les LMS Open-source sont gratuits (ex: MoodleChamilo) mais pour ce qui est de l’installation, de l’hébergement, de l’administration (serveurs, hébergement, matériel informatique...) ce n’est pas le cas. Ils nécessitent tous les services d’un technicien administrateur qui peut être externalisé si votre institution n’a pas de collaborateur pour cela. Il faut en prévoir le coût. Les LMS “cloud based” - dans le nuage - en ligne - (HaikuLearningSchoology) offrent ces services sur les bases de tarifs variables en fonction des options - depuis la gratuité avec peu de ressources (durée, taille des groupes, nombre de classes) jusqu’à des services complets - souvent à des conditions particulières pour les éducateurs ou de petits groupes et peuvent représenter de bonnes solutions pour un projet à court terme dans un délai relativement bref.

Voici donc les quelques questions que l’on doit se poser et ce faisant beaucoup d’autres risquent d’apparaitre. Elles permettront d’éviter le choix d’un système trop complexe pour vos besoins ou pour vos collaborateurs ou d’un système plus simple mais qui ne s’adapterait pas à vos besoins du moment ou dans une perspective d’avenir. Le passage d’un LMS à un autre n’est pas une affaire simple, prenez le temps de définir avec la plus grande précision possible les critères qui vont guider votre choix.

Liste des plateformes d'apprentissage en ligne

eLearning Industry - List of Learning Management Systems
eLearning Industry - The Ultimate list of Open Source Learning Management Systems
eLearning Industry - The Ultimate List of Cloud-Based Learning Management Systems

Sources

Educause Review - Selecting a Learning Management System: Advice from an Academic Perspective