Ecrire ensemble - Exemple de scénario pédagogique

Index de l'article

Exemple de scénario pédagogique

 

Cette section présente un scénario implémenté dans le contexte d’une recherche conduite par Giulia Ortoleva et Mireille Bétrancourt12, chercheuses du laboratoire TECFA – Technologie pour la formation et l’apprentissage, de la Faculté de Psychologie et Sciences de l’Education de l’Université de Genève.

Graphique illustrant les trois séances du scenario implémenté

Le scenario a été implémenté au cours d’une intervention qui a eu lieu au sein d’une école pour Assistant-e-s en Soins et Santé Communautaire (ASSC) à Genève. Le scénario a été adapté aux besoins et défis spécifiques des enseignants et apprenants engagés dans un contexte qui implique une alternance entre école et stage.

L’implémentation de ce scénario se base sur trois phases distribuées au long de trois séances d’une heure et demi chacunes. Les séances avaient lieu toutes les deux semaines, la durée totale du scénario était donc de 6 semaines. Un wiki a été crée pour cette activité.

I Séance – Ecriture et commentaires de pairs

Phase 1 - Les apprenants doivent décrire une expérience significative rencontrée au cours de leurs stages, liée à une compétence professionnelle spécifique. Il leur est demandé d’écrire individuellement sur leur propre page personnelle. La consigne, comme préconisé par la technique de l’incident critique, présente trois éléments de guidage : (1) Qu’est-ce qui c’est passé ? (2) Quelle a été ta réaction ? (3) Quelles ont été les conséquences de cette situation ?

Phase 2 - Les participants sont invités à accéder aux pages de deux collègues pour leur proposer des commentaires. Des éléments de guidage sont proposés à ce stade pour encourager la production de critiques constructives. Les instructions fournies sont les suivantes : (1) poser des questions à propos de la situation décrite, (2) commenter le comportement du collègue, et (3) si une expérience semblable a été rencontré, raconter cette situation, autrement réfléchir sur la réaction envisagée dans un cas semblable.

Phase 3 – Pour terminer la séance, chaque apprenti revient sur sa propre page pour (1) répondre aux questions posées par les collègues, (2) considérer les commentaires et suggestions des autres et expliquer sa perspective à propos de ces commentaires, enfin (3) expliquer comment il/elle envisage de modifier sa pratique par la suite. Toutes les interactions ont lieu par écrit, sur la plateforme. Pour pouvoir distinguer le texte écrit à chaque phase de l’activité, les apprenants utilisent des couleurs différents.

copie ecran

Copie d’écran de la page d’un apprenant après la première séance. Cela inclut l’incident critique (écrit en noir), les deux commentaires de pairs (bleu et rouge) et la conclusion, en vert. La page a été rendue anonyme

II Séance – Discussion en classe

Une discussion orale avec tous les participants est orchestrée par l’enseignant qui organise préalablement les épisodes des apprenants en groupes thématiques. La discussion est articulée autour de ces thèmes et elle a pour objectif de trouver de nouvelles solutions pour les situations critiques.

III Séance – Elaboration finale du texte

Les apprenants reçoivent des ressources externes (articles de journal, extrait de livres ou de vidéos) qui fournissent des perspectives intéressantes à propos des thématiques traitées dans les épisodes critiques et au cours de la discussion orale. En tenant compte du contenu de ces ressources, les participants doivent reconsidérer les thèmes discutés et élaborer de nouvelles conclusions pour la situation qu’ils ont décrite ou pour celles des collègues.

Ce type de scénario pédagogique est très flexible et des instructions similaires pourraient être utilisées dans des contextes différents et avec des apprenants de tout âge.

Recommandations pour la pratique

L’implémentation du scenario décrit permet l’identification d’un nombre de recommandations pour la mise en place d’activités d’écriture collaboratives.

En premier lieu, il est important que les apprenants s’engagent réellement dans l’activité, car les textes écrits à la fois individuellement et en commentant la situation des autres dépendent de leur engagement. Ils doivent participer en écrivant des textes intéressants, en partageant des situations enrichissantes, et en proposant aux autres des commentaires constructifs et des suggestions pertinentes.
Trouver la manière efficace de motiver les apprenants est donc un défi important, cela va dépendre de la thématique proposée, mais aussi des activités crées autour de la collaboration. Notre expérience nous a montré qu’il est très important de prendre en compte, entre autre, les cinq recommandations pour le design d’activité d’écriture13.

Pour ce qui concerne la collaboration des pairs, nous avons identifié quelques aspects qui pourraient jouer un rôle dans l’efficacité de ce type d’activité. En premier lieu, nous avons observé que les interactions efficace étaient associées à des commentaires de pairs dans lesquels les collègues proposent de réelles alternatives concrètes ou présentent des expériences personnelles en relation avec la situation vécue par le collègue. Les questions et les commentaires généraux étaient aussi fonctionnels pour le déroulement de cette activité. Les questions en particulier étaient une bonne façon de commencer l’activité de manière progressive. D’autre part, c’est quand des solutions réellement nouvelles étaient proposées que les apprenant arrivaient à élaborer de nouvelles stratégies pour faire face à ce type de situation.

Ces derniers quelques points devraient être pris en compte pour la création de scénarios basés sur l’écriture collaborative.


 Références : 

12 Ortoleva, G. and Bétrancourt, M. (2014). Collaborative writing and discussion in vocational education: Effects on learning and self-efficacy beliefs. Journal of Writing Research, 7(1), 95-122

13 Tynjälä, P., Mason, L., and Lonka, K. (2001). Writing as a learning tool : Integrating theory and practice. Studies in writing, vol. 7. Dordrecht, The Netherlands. Kluwer Academic Publisher.