Index de l'article

Modes de regroupement des élèves

Par Béatrice Haenggeli

Photographie : © Ecole la Découverte

IMG 5949Dans le contexte scolaire, l’enseignement peut se dérouler sous différentes formes selon les modes de regroupement des élèves. Ces modes sont choisis par l’enseignant en fonction des objectifs poursuivis, des tâches à effectuer et des conditions dans lesquelles se déroulent l’enseignement (âge des élèves, effectif, présence d’un adulte supplémentaire, etc.). Le rôle du maître, la place des savoirs ainsi que les effets de l’action éducative varient selon le mode de regroupement choisi.

Ces variations proviennent, notamment, de la manière dont se déroulent les interactions pédagogiques, très différentes d’un mode de regroupement à l’autre. Par exemple, dans un enseignement frontal, les interactions s’effectuent principalement sous forme d’aller-retour entre le maître et les élèves. Dans un enseignement par groupes, elles circulent entre élèves, l’enseignant restant en retrait des échanges et de l’activité proprement dite. Le contexte dans lequel se déroule l’enseignement, en particulier l’âge des élèves, peut influencer le choix des modes de regroupement. Chez les petits (3-6 ans), on observe une alternance fréquente de ces différents modes car le temps de concentration des élèves dans une forme d’enseignement est court.

Globalement, on distingue cinq différentes manières de regrouper les élèves. L’enseignant peut passer de l’une à l’autre dans une même journée, dans une même séquence didactique, voire dans une même leçon. Certaines, comme le mode frontal ou classe entière, sont privilégiées dans certains contextes (par exemple dans les degrés secondaires ou supérieurs), en raison d’effectifs souvent très élevés. Les modes de regroupement listés ci-dessous sont parmi les plus utilisés dans les degrés primaires de la scolarité, mais d’autres formes existent ou restent à inventer.