Peut-on apprendre l'empathie à l'école ?

Plusieurs écoles primaires de Suisse romande misent sur l’enseignement de l’empathie pour améliorer l’ambiance dans les classes et permettre aux enfants de mettre des mots sur leurs émotions.

La radio télévision suisse romande (RTS) vient de diffuser une émission qui illustre les pratiques de plusieurs écoles dont l'Ecole Eden et l'Ecole Active de Malagnou

Les témoignages des enseignants et de leurs élèves sont particulièrement poignants. 

Nos enfants seront-ils les futurs médiateurs de demain ? Un pas concret vers la pacification de notre société ? Tous les espoirs sont permis. 

Faut pas croire, 20.05.2017, 13h25 - Peut-on apprendre l’empathie à l’école ?

Un reportage de Bettina Hofmann et Cyril Dépraz, suivi d’un entretien avec Omar Zanna, sociologue à l’Université du Maine et docteur en psychologie, spécialiste de l’empathie à l’école et en milieu carcéral.

Paule Watteau à l'Ecole Active de Malagnou avait pressenti il y a maintenant près de 20 ans l'importance de la pratique de la philosophie à l'école. Elle avait fondé l'association Prophilo et organisé la formation pour l'école publique à Genève.

L'équipe de notre rédaction ne peut que saluer les ateliers "mets-toi dans mes baskets" de l'Ecole Eden et les pratiques de médiation par les pairs mises en place par l'Ecole Active. Elles sont à la fois innovantes et fondamentales, tant pour les élèves que pour l'évolution de notre société. Elles constituent une traduction opérationnelle de ce qui est construit dans les ateliers de pratique de la philosophie.

Un grand nombre d'établissements ont intégré la pratique de la philosophie à leur cursus. On peut citer (entre autres et non exhaustivement) la Découverte, l'Ecole Eden, l'Ecole Active. L'Ecole Moser a mis en place une filière de sept années consécutives qui fait le lien entre primaire et secondaire. Les philosophes contemporains sont en train de prendre conscience que le potentiel est inestimable et soutiennent ces actions dans le cadre de l'école (Frédéric Lenoir par exemple à la Découverte ...)

Vers une vision plus positive de l'humanité et de la société ? Avec la pratique de la philosophie et l'enseignement de l'empathie à l'école, les collaborations internationales, les espaces de partage collaboratifs, les nouveaux modes d'organisation des entreprises, les actions citoyennes de tous poils, les penseurs comme Pierre Rabhi (voir des films comme Demain, En quête de sens ...), se dessine un très large mouvement qui pourrait bien proposer d'autres chemins, d'autres perspectives. 

C'est le pari que l'école de demain doit tenir en mobilisant les moyens à sa disposition dans toute leur diversité, soient-ils pédagogiques, technologiques, psychologiques ou d'une autre nature.